[Atelier] Money Featuring. Prioriser son besoin en s’amusant.

A quoi ça sert ?

Vous lancez un nouveau projet ? L’atelier Money Featuring est l’outil qui vous permettra de prioriser vos fonctionnalités afin de pouvoir matérialiser votre plan de fabrication.

Contexte

Cet atelier a vocation à être réalisé au lancement d’un projet, ou au démarrage d’un nouveau sujet. Pour autant, il pourra être adapté et utilisé à chaque fois qu’il existera un besoin de prioriser des fonctionnalités entre elles.

Introduction

Habituellement, les fonctionnalités identifiées comme étant à fabriquer sont remontées par différentes parties-prenantes du projet. Les besoins fonctionnels sont identifiés par le métier tandis que des besoins techniques d’exploitations par exemple peuvent être identifiés par l’un des sponsors du projet. C’est donc avec ce public que cet atelier doit être réalisé, c’est eux qui vont devoir réfléchir.
En règle générale, il est assez facile d’obtenir une liste de fonctionnalités à mettre en place pour un produit. Rapidement, il est possible de reconnaitre les éléments qui vont former le socle du produit et que l’on ne pourra pas laisser de côté. Une fois ce constat réalisé, il faut maintenant prioriser le reste des besoins identifiés.
C’est le but de l’atelier décrit ici.

Comment ça se passe

  • Préparation et mise en place :

Pour la mise en place de cet atelier, deux éléments doivent avoir été préparés en amont :
– La mise sur papier de toutes les fonctionnalités identifiées
– L’impression de faux billets (ou des vrais, mais ça risque de vous coûter assez cher) qui vont permettre aux participants d’acheter les fonctionnalités qui sont les plus importantes pour chacun d’entre eux

Pour la réalisation de mes ateliers, je m’appuie généralement sur des billets dont la valeurs correspond à celles présentes sur les billets en euros (soit 5, 10, 20, 50, 100 et 200). L’utilisation de billets et d’une échelle de valeur connues permet aux participants de ne pas avoir d’interrogations sur l’échelle de valeur à utiliser.

  • Déroulement de l’atelier :

Chacun des participants se voit remettre un certains nombre de billets au début de l’atelier. Il aura des billets de toutes les valeurs et la possibilité de les utiliser comme il le souhaite.

Toutes les fonctionnalités identifiées et mises sur papier sont positionnées sur une table ou un tableau de manière à être lisible. En début d’atelier, il est bon de refaire une passe sur chacune des fonctionnalités afin que chacun soit aligné sur ce à quoi ça correspond et de traiter dès le départ d’éventuels questions/incompréhensions.

Cette première phase terminée, c’est maintenant au tour des participants de travailler. Chacun d’entre eux doit dépenser son argent en tenant compte de l’importance qu’il accorde aux différentes fonctionnalités. Ils doivent positionner les billets en gardant en tête qu’ils sont les seuls propriétaires de leur argent (ils ne doivent pas se laisser influencer par les autres participants).

Pendant cette phase, l’animateur reste en retrait et s’assure que chacun positionne les priorités en fonction de son propre avis. Il va être intéressant d’observer les priorités accordées par chacun, les participants ayant des profils différents vont mettre en avant des besoins différents. Comme dans beaucoup de domaines, chacun priorise les besoins en fonction de son usage ou de sa vision.

  • Analyse des résultats :

Une fois tous les billets dépensés, c’est maintenant l’heure de faire les comptes. Pendant que les participants prennent le temps de boire un café, vous faites les comptes de l’argent dépensé sur chacune des fonctionnalités. Logiquement, les fonctionnalités pour lesquelles les sommes les plus importantes auront été dépensées, représentent les besoins les plus prioritaires.

Il est intéressant à ce stade de l’atelier de faire une passe sur les besoins plébiscités et ceux laissés de côté. Cela permet de faire un bilan de l’atelier avec tous les participants et de leur expliquer la suite de votre démarche. Ça pourra aussi éviter l’effet d’un bilan à postériori avec lequel l’éternel rabat-joie ne sera pas d’accord.

Les besoins qui auront récoltés les sommes les plus petites (ou aucun billet) sont les fonctionnalités les moins prioritaires. Elles sont donc à déprioriser et à abandonner en cas de manque de Capacité à Fabriquer.
Au contraire, les besoins plébiscités sont ceux sur lesquels il va falloir mettre l’accent, autant en terme de User Experience que de moyens. Dans l’idéal, ces fonctionnalités sont à développer au début de votre projet afin de pouvoir les démontrer le plus tôt possible, et ainsi valider le fait que votre produit est cohérent avec le besoin exprimé.

  • Aller plus loin : Peut-on réaliser cet atelier avec plusieurs équipes ?

Rien ne l’empêche. Dans ce cas-là, il sera intéressant que le nombre de billets accordés soit réparti par équipe et non par personne. Il serait dommage que les besoins d’une équipe soient priorisés seulement parce qu’elle contient plus d’équipiers.

Conclusion

L’objectif de cet atelier est de proposer un méthode ludique mais efficace de prioriser des besoins. Cette méthode peut s’adapter à différents contexte, quels que soient les profils des participants et leurs niveaux de connaissances. Par ailleurs, cet atelier à l’avantage d’être transparent sur l’analyse des résultats et le bilan qui est réalisé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s